Votre courtier en prêt immobilier à Nancy

Vous êtes pris au court par des dépenses imprévues ou vous avez un projet à réaliser pour améliorer vos revenus ! Vous pouvez recourir à un prêt personnel. Si vous ne savez pas comment s’y prendre, suivez notre guide.

Qu’est-ce que le prêt personnel ?

C’est une somme d’argent qui vous est prêtée par un établissement financier pour une durée de 5 ans au maximum et que vous vous engagez à rembourser par des versements périodiques d’un montant constant pendant toute la durée du prêt.

A quoi sert le prêt personnel

Encore appelé dans le jargon professionnel prêt perso, ce prêt n’est pas destiné à des dépenses particulières.

Vous pouvez le solliciter pour faire face à tous genres de besoins financiers. Et pour mieux orienter le consommateur, la loi a classé ce prêt selon les besoins. On distingue alors différents types de prêts que sont :

  • Le prêt personnel pour travaux
  • Le prêt  auto pas cher
  • Le prêt personnel loisirs
  • Le prêt personnel trésorerie

Avant de passer chaque type de prêt au peigne fin, sachez que vous devez tenir compte de vos capacités de remboursement avant de souscrire au prêt perso.

En tout cas, vous ne devez pas dépasser 33 % de votre revenu.

Les atouts de chaque type de prêt personnel

Prêt personnel trésorerie

Il est destiné à financer des dépenses relatives aux événements particuliers, des études et toutes autres dépenses imprévues.

A l’instar des autres types de prêts perso, c’est un prêt sans justification. C’est-à-dire que vous n’avez pas besoin de justifier les dépenses auxquelles sera consacré le prêt avant d’en bénéficier. Dans le contrat de crédit, il est mentionné des clauses portant sur les conditions de remboursement comme le taux, le montant de la mensualité…

Le taux global appliqué lors du calcul du coût total du prêt est le TAEG (Taux Annualisé Effectif Global). Compte tenu de la concurrence, les taux varient selon chaque établissement financier.

Le prêt personnel trésorerie est octroyé par la banque, le courtier et autres organismes de prêt personnel.

Prêt personnel loisirs

C’est le prêt personnel sans justificatif qu’il vous faut pour vous offrir une semaine d’évasion dans l’un des paradis cachés terrestres, se payer un home cinéma, renouveler son équipement informatique…

Ce prêt est aussi cadré par la règle générale appliquée à tous les prêts perso. Il est ainsi sans justificatif de dépenses et peut être consacré à la réalisation de vos projets. Mais, il est plus destiné à financer vos projets de voyage ou à s’offrir d’autres plaisirs.

C’est le TAEG (Taux Annualisé Effectif Global) qui est aussi appliqué au prêt personnel loisirs pour calculer le coût total du crédit consommation meilleur taux.

Vous pouvez souscrire au prêt personnel loisir auprès des banques, des courtiers ou autres organismes financiers.

Prêt personnel travaux

C’est le crédit rapide sans document adapté à vos besoins de construction et de ménage comme l’agrandissement de votre maison, l’achat d’une résidence secondaire pour les vacances, le déménagement, la décoration, l’achat d’appareils électroménagers…

Il est alors destiné aux propriétaires immobiliers et aux locataires pour l’aménagement de leur appartement.

Il s’inscrit dans la même ligne juridique et financière que les autres types de prêts perso et se définit ainsi comme un prêt sans justificatif de dépenses. Le taux de calcul du coût total du prêt est le même. C’est le TAEG.

Le prêt perso travaux est accordé par les établissements financiers à ceux qui ont un travail stable et des revenus réguliers. Il faut aussi être crédible et ne pas être fiché à la Banque de France.

Prêt personnel auto

Comme son nom l’indique, il est créé pour vous aider à satisfaire vos besoins en matière de moyens de déplacement.

Il peut vous servir à payer votre voiture du futur, à renouveler votre parc automobile, à changer de mode de déplacement en optant pour un engin à deux roues… et pourquoi pas un camping-car ou une caravane.
Ce prêt est assujetti au même taux que les autres prêts personnels et pas besoin d’une facture pour justifier les dépenses prévues.

Il est octroyé par les établissements financiers et requiert la solvabilité et d’autres preuves pour montrer qu’on a une situation sociale stable.

comparateur assurance vie

Montant et durée d’un prêt personnel

Un prêt personnel peut vous faire bénéficier jusqu’à 75 000 euros avec une durée de remboursement qui varie entre 12 et 60 mois.

Le taux prêt personnel

Il est prescrit par la loi Scrivener et est appelé TAEG (Taux Annualisé Effectif Global). Il sert à calculer le coût total du prêt en général et est la référence en matière de prêt personnel. Il est élargi aux autres frais obligatoires à savoir :

  • Le taux nominal
  • Les frais de dossier
  • Les primes d’assurance
  • Les frais de garantie

Tout compte fait, le TAEG appliqué par votre institution financière ne doit pas dépasser le taux d’usure légal prescrit par la Banque de France pour un prêt à taux fixe.

Comparativement au prêt affecté, le TAEG appliqué au prêt personnel est plus élevé. Mais, il est moins élevé que pour le financement d’achat à tempérament
Selon le dernier décret applicable depuis le 1er mai 2011, le TAEG doit être rendu lisible sur les fiches d’informations et les publicités, dans les contrats.

Et il doit y être détaillé le coût total du crédit, le taux d’intérêt et les frais accessoires.

Avec la concurrence, chaque organisme de prêt avec son taux. Mais selon les estimations financières, le taux actuel appliqué sur le marché financier pour le prêt personnel est compris entre 2,5 et 10 %.

Que prévoit la loi pour le prêt perso?

Le souci du législateur est de protéger le consommateur qui est ici l’emprunteur. Ainsi, la loi LAGARDE du 1er mai 2011 met l’accent sur la transparence dans la conclusion des contrats de prêt.

Il est alors prescrit que les clauses du contrat doivent être lisibles pour l’emprunteur.

C’est pourquoi en tête de votre contrat, doivent y figurer en encadré les principales clauses du contrat de crédit comme le type de contrat dont il s’agit, le montant total du crédit et ses conditions de mises en exécution, la durée du remboursement, les mensualités…

Le délai de rétractation

Ce délai se définit comme la période de réflexion accordée à l’emprunteur et au cours de laquelle il peut encore décider d’annuler le contrat.

Passer ce temps, l’emprunteur ne peut plus rétracter son engagement et le crédit devient ainsi valide et à consommer.

Ce délai est actuellement de 14 jours. Il court du lendemain de la date de signature du contrat de prêt jusqu’au 14e jour ouvrable.

Rachat de prêt personnel

Vous avez contracté plusieurs prêts personnels et vous ne pouvez plus honorer toutes vos mensualités. Pensez alors au rachat de prêt personnel.

De quoi s’agit-il ?

Cette opération consiste à contracter auprès d’un établissement de crédit un contrat de prêt.

Mais avant, cet organisme de crédit va rembourser tous vos emprunts antérieurs à votre place. L’avantage du rachat de prêt est que le nouvel emprunt contracté est plus souple.

Parce que les mensualités seront réduites grâce à l’allongement de la durée de remboursement. De même, vous aurez désormais à affaire avec un seul créancier et votre taux d’emprunt sera unique.

Le rachat de crédit personnel est applicable à tous les types de prêt personnel et est accessible à tout le monde. Il suffit d’en éprouver le besoin et de s’adresser à votre banque ou institution financière.

Comment négocier un prêt personnel ?

Pour bénéficier d’un prêt personnel, il faut formuler la demande auprès d’un organisme de crédits.

Ensuite, l’établissement va étudier votre dossier pour savoir si vous avez un bon profil et que vous présentez des garanties fiables. Comme garanties, il faut avoir :

  • Un travail fixe
  • Des revenus réguliers
  • Les relevés bancaires des 3 derniers mois
  • Ne pas dépasser le seuil des 33 % de taux d’endettement
  • Ne pas être fiché par la Banque de France

Le rachat de crédit tend à se vulgariser et la plupart des ménages ont désormais recours à ce type de contrat.

Bien qu’il s’agisse d’une solution adoptée par les usagers pour sortir d’une situation difficile, ou pour disposer de plus de liquidités, il convient de connaître ses détails pour savoir l’utiliser, et surtout pour bénéficier des avantages qu’il procure.

Selon les circonstances, le rachat de crédit peut être désigné par les expressions suivantes : refinancement, restructuration de dettes, ou regroupement d’emprunt.

Dans tous les cas, son principe reste le même, c’est seulement la raison qui motive les demandeurs qui changent en fonction de leurs besoins.

Le rachat de crédit est défini telle une opération financière qui vise à regrouper tous les emprunts d’une personne en un seul et unique prêt.

A noter que les dettes de natures différentes peuvent être rassemblées dans un seul contrat. Tous les prêts à la consommation (renouvelable, auto, personnel, et autres), et le crédit immobilier, ainsi que les diverses dettes comme les obligations fiscales peuvent être regroupés ensemble.

Le rachat de crédit est toujours possible même si le ménage n’a qu’un seul emprunt, et qu’il souhaite réévaluer les termes du contrat afin de bénéficier des avantages qui en découlent.

Le rachat de crédit est caractérisé par un taux souvent inférieur, une mensualité réduite, et un étalement du remboursement sur une plus longue durée.

Ainsi, toutes les conditions de remboursement sont réajustées de commun accord entre l’emprunteur et le créancier. Si auparavant, certains établissements bancaires ont été frileux quant à cette idée de rééchelonnement de dettes, désormais bon nombre d’institutions accordent ce rachat.

Le rachat de crédit, pour qui ?

Ce type de contrat s’adresse à tout le monde, du moment que le demandeur ne se trouve pas en situation de surendettement. En effet, il est interdit à toute personne surendettée, faisant l’objet d’un dépôt de dossier, de signer de nouveaux prêts.

Tous les ménages ayant deux ou plusieurs emprunts peuvent y recourir. Lorsque la personne n’a qu’un seul prêt et qu’il aspire à reconsidérer les termes de son contrat, alors il est question de renégociation de crédit.

Désormais, les gens ont tendance à utiliser le rachat de manière stratégique. Ainsi, il est probable qu’un précédent rachat a eu lieu auparavant. Si tel est le cas, la nouvelle demande peut être considérée tel un rachat de rachat de crédit.

Les fonctionnaires disposant d’une bonne sécurité d’emploi, les individus exerçant des professions libérales, les futurs retraités, et autres, peuvent solliciter ce genre de financement. Les motifs qui suscitent l’intérêt porté sur ce contrat varient.

Pour ceux qui exercent des professions libérales, la raison peut être le changement trop aléatoire de leurs revenus, cependant cela peut être autre chose. Quant aux futurs retraités, ce financement pourrait leur permettre de faire face à l’éventuelle baisse de revenus lorsque le moment de partir à la retraite arrive.

Bien que la plupart des organismes financiers ne veuillent pas prendre des risques en octroyant un rachat de crédit aux gens enregistrés aux fichiers d’incidents de paiement, il existe certaines institutions qui leur accordent ce contrat.

A noter que cet incident de paiement peut être enregistré au fichier national des chèques irréguliers, au FICP, et au fichier central des chèques.

Déroulement du rachat de crédit

Les personnes intéressées par le rachat de crédit peuvent instruire leur demande, soit auprès d’un courtier, soit directement à la banque.

Pour louer le service d’un courtier, les gens peuvent aller les consulter dans leur agence, tout comme il est possible de les contacter en ligne.

C’est pareil pour les organismes bancaires. Soit le demandeur va au bureau des banques, soit il les contacte à partir de leur site.

Normalement, un formulaire de demande est à remplir. Les documents requis doivent être joints à ce formulaire pour constituer le dossier de demande qui sera à envoyer ou à déposer. La liste des documents à fournir est délivrée par l’organisme de crédit.

Le requérant doit compter 10 jours au maximum pour obtenir la réponse. Ce délai varie d’un établissement à un autre.

Toutefois, une analyse complète des dossiers sera effectuée par les organismes financiers avant de pouvoir statuer sur la décision à prendre.

Si accord favorable, le requérant dispose également d’un délai de réflexion d’environ 8 à 10 jours pour confirmer sa demande.

L’acceptation donnée à l’institution n’engage pas définitivement le requérant. Il faut qu’il y ait une signature de contrat pour que l’engagement soit considéré.

Donc il ne faut avoir peur de donner son acceptation afin de ne pas prolonger le traitement du dossier. En effet, plus cela prend du temps, plus le déblocage des fonds et le paiement des anciens créanciers seront retardés.

Une fois le contrat signé entre les deux parties, le bénéficiaire dispose de 10 ou de 14 jours de délai de rétractation.

Pendant cette période, il a le droit de revenir sur sa décision et d’annuler le contrat dûment signé. Les 10 jours de délai de rétractation concernent le rachat de prêts immobiliers.

Le délai de rétractation de 14 jours est régi par la loi Lagarde dans le but de protéger les emprunteurs. Ce délai concerne les rachats de crédits à la consommation.

Au-delà des délais de rétractation, le contrat prend effet. L’établissement qui a financé le rachat de crédit entre en contact avec les anciens créanciers, et il se charge de solder les dus de l’emprunteur.

Compte tenu de toutes les démarches, et aussi des différents délais, le déblocage peut prendre 10 jours à 3 semaines. Cependant, lorsque les deux parties se hâtent de répondre, le déblocage a lieu rapidement.

Les types de rachat de crédit

Selon leur forme et leur contenu, les rachats de crédit sont classés en deux grands groupes. Le premier concerne le rachat de crédits à la consommation.

Comme son nom l’indique, ce contrat regroupe les divers emprunts à la consommation comme le crédit renouvelable, le prêt auto, le prêt travaux, le prêt personnel, les découverts bancaires, les dettes fiscales et autres. Il est caractérisé par une durée de remboursement allant de 5 à 12 ans.

Le second type est le rachat de crédit hypothécaire ou rachat de crédit immobilier.

Du moment qu’un ou plusieurs emprunts immobiliers sont inclus dans le regroupement, le contrat est classé dans le rachat hypothécaire. Les biens immobiliers concernés doivent être hypothéqués au profit de l’établissement bancaire.

Ils constituent une garantie tangible qui préserve le créancier de tout éventuel problème de remboursement. De par ces faits, ce genre de contrat n’est octroyé qu’aux propriétaires d’un bien immobilier. Sa durée est plus longue puisqu’elle va de 5 à 35 ans.

Les avantages du rachat du crédit

En faisant racheter ses dettes, une personne n’aura plus qu’un seul prêt. Ainsi, il ne paiera plus qu’une seule mensualité fixe, ce qui lui permet de bien organiser ses budgets au quotidien.

En effet, ce contrat est soumis à un taux fixe qui est faible par rapport au taux conventionnel. De par la valeur de ce taux, combiné avec l’étalement de la durée de remboursement, la mensualité est réduite. Cette diminution de la mensualité aère le budget du ménage qui gagne en pouvoir d’achat.

Sur ce fait, le rachat de crédit peut être considéré tel un plan de remboursement adapté suivant les capacités de l’emprunteur.

Souvent, le rachat de crédit inclut une certaine somme que l’emprunteur peut utiliser à sa guise. Ainsi, il peut rééquilibrer son budget, tout comme il peut investir ce fonds dans d’autres projets.

Le rachat de crédit qui accepte facilement sauve les gens du surendettement. Un individu franchit le seuil du surendettement lorsque la valeur de ses mensualités dépasse le tiers de ses revenus.

La réduction du montant à restituer mensuellement pallie ce genre de situation.